Étiquette : cancer feminin

CANCERS FEMININ

Parlons du cancer du col de l’utérus

Cancer du col de l'utérus

 

Les cancers du col de l’utérus sont provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains HPV . Ces virus se transmettent par voie sexuelle. L’infection par le virus HPV se fait le plus souvent dans les premières années de la vie sexuelle.

  •  Il s’agit de l’infection sexuellement transmissible (IST) la plus fréquente

Le cancer du col de l’utérus se développe très lentement, sur des lésions provoquées par cette infection qui sont identifiables parfois plusieurs années avant la survenue du cancer.

 

Les chiffres :

 

  • 3300 nouveaux cas par an.
  • 90 % des cancers du col de l’utérus peuvent être évités grâce au dépistage des lésions précancéreuses.
  • 1 test de dépistage pour les femmes de 25 à 65 ans.
  • 2021 : vaccination pour filles et garçons de 11 à 14 ans .

Facteurs de risque:

  •  Le papillomavirus humain
  •  Les rapports sexuels à un âge précoce
  • La multiplicité des partenaires
  • La multiparité
  • Le tabagisme
  • L’utilisation prolongée de contraceptifs hormonaux
  • L’immunosuppression ou certaines infections (ex : VIH )

 

LE DÉPISTAGE cervico utérin : frottis

 

L’examen se fait en position gynécologique. Le professionnel de santé insère un speculum dans le vagin et prélève délicatement des cellules au niveau du col de l’utérus à l’aide d’une petite brosse.

L’examen prend quelques minutes et n’est généralement pas douloureux, même si une gêne peut être ressentie. Le prélèvement de cellules est envoyé pour analyse. 

  • C’est entre 25 et 65 ans que le risque de développer des lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus est le plus important. Dépistage recommandé pour cette tranche d’âge
  • Il faut continuer à faire des frottis même après la ménopause

  • Avant 25 ans et après 65 ans, c’est le professionnel de santé qui assure votre suivi gynécologique qui détermine si votre situation nécessite que vous réalisiez un dépistage.

vaccination : ce qui change en janvier 2021 !

En dehors de la vaccination, il n’existe pas d’autre mode de protection contre le HPV.

Tous concernés !

Les papillomavirus humains, à l’origine de ce cancer, se transmettent par simple contact au niveau des parties génitales, lors de rapports oraux, par pénétration vaginale digitale, etc.

SI JE N’AI JAMAIS EU DE RAPPORTS SEXUELS ?

Si vous n’avez jamais eu de relations sexuelles, votre risque d’avoir été infectée par le HPV est très faible. Toutefois, les papillomavirus humains se transmettent par simple contact au niveau des parties génitales et anales, sans qu’il y ait forcément pénétration.

Les préservatifs protègent imparfaitement contre l’infection à HPV, car ils ne couvrent pas l’intégralité des parties génitales. 

 

Cancers & Papillomavirus humains HPV

Plus de 6 300 nouveaux cas de cancers par an sont liés aux papillomavirus humains (HPV)

 le col de l’utérus (44 %), de l’anus (24 %) et l’oropharynx (22 %). 

Environ 80 % des femmes et des hommes sont exposés à ces virus au cours de leur vie. Les verrues ano-génitales (condylomes) touchent autant les jeunes hommes que les jeunes femmes.

Si les cancers concernent en majorité les femmes et près d’un tiers touche les hommes

 

Ce virus peut aussi causer le cancer de l’anus, du pénis, du vagin, de la vulve, gorge, amygdales et base de la langue.

 

Source site web INCA :  https://www.e-cancer.fr/ 

CANCERS FEMININ

Parlons du cancer du sein

Tellus mauris a diam maecenas sed enim ut sem. Viverra accumsan in nisl nisi scelerisque eu ultrices vitae. Pellentesque eu tincidunt tortor aliquam.